L'enseignement de l'EPS dans les lycées et lp

Dernière mise à jour le 8 mai 2017

ORIENTATION STAPS 8 mai 17

Le pourcentage de filles qui intègrent la filière STAPS est en chute depuis plusieurs années. Cela devient dramatique dans certains UFR avec un pourcentage de 12% en L1. A Rouen, ce ratio s’élève à seulement 21%.

Un groupe Filles et STAPS (avec des Chercheur-e-s et la Revue Contrepied) s’est créé et se propose d’agir contre ce phénomène qui va forcément impacter notre profession. Le collectif souhaite comprendre les causes de cette tendance en enquêtant auprès des élèves, filles et garçons, de terminales. Voir l'explication détaillée en pièce jointe.

On vous propose de remplir une enquête sur votre lycée
- questionnaire à remplir par les enseignants d'EPS :
https://goo.gl/forms/CmlBwK43Jv4Sgbyp2

Une enquête (environ 20 minutes) à faire remplir par le plus grand nombre possible d'élèves de terminale.
- questionnaire à faire remplir par les élèves :
https://goo.gl/forms/mXQ9A4TVSUQ1fTQ93

L'enseignant peut demander aux élèves de remplir le questionnaire en ligne sur un ordinateur s'il a accès à une salle informatique. Dans ce cas, il lui suffit de donner le lien aux élèves.
Les élèves peuvent aussi répondre sur leur smartphone. L'enseignant peut alors demander aux élèves de recopier le lien ou de le flasher. Dans ce cas, il lui suffit d'imprimer le QR code sur une feuille A4.
Pour les élèves qui n'ont pas de smartphone, il est aussi possible d’utiliser la version papier du questionnaire.

Il faut alors renvoyer la fiche à :
Florence Carpentier
UFR STAPS
Boulevard Siegfried
76821 Mont-Saint-Aignan cedex 

Merci de votre aide pour que l’on puisse avoir des retours massifs sur cette enquête.
Cordialement
Florence Carpentier, Magali Sizorn, Betty Lefevre, pour le collectif de recherche, maîtresses de conférences, STAPS, université de Rouen


Compte rendu du CTA du 23/01/2017
pour lire le document, cliquez ICI

Déclaration FSU CTA 23 janvier 2017.
pour lire la déclaration, cliquez ICI


Bilan enquête lycées Académie de Rouen au 11-10-2016 :
Nous avons eu 37 réponses sur les 68 lycées de l’académie.

  • Sur les IMP, il reste à ce jour 5 établissements où les collègues ont du mal à avoir les IMP qui leur sont dues.  Le SNEP Rouen les recontactera pour trouver des solutions et faire faire respecter partout le droit des collègues.
  • On arrive à 32% de lycées qui ont un poste partagé. Cela crée des conditions de travail difficiles voire impossible sur 3 établissements. Il y a forcément des répercussions sur la santé des collègues et/ou sur leur investissement au sein des équipes.
  • On a encore 4 problèmes de forfait AS à ce jour. Le SNEP Rouen contacte actuellement les équipes et veillera à ce que la réglementation soit appliquée pour que chaque collègue ait ses 3 heures d’UNSS.
  • Sur les différentes options EPS, 5 sur 10 se font sur des horaires en dessous des horaires officiels (3H en 2° 1° Term). On a donc 50% des établissements qui ne respectent pas la réglementation. Le SNEP Rouen va interpeller Madame le Recteur sur cette question.
  • 38% des établissements ont vu leur effectif par classe augmenter !
  • 38% des chefs d’établissement organisent des regroupements de classe en EPS pour gagner des moyens au détriment de la qualité de l’enseignement. La DHG et la réforme du lycée rend ses organisations possibles et il faut partout maintenir le rapport de force pour que l’EPS soit considérée comme une discipline à part entière. On ne doit pas accepter de fonctionner avec des effectifs surchargés alors que nous sommes une discipline où les risques d’accident sont présents.
  • 51 % des collègues ne peuvent pas nous dire s’ils touchent ou non l’ISS EPS sur les classes à examen (400€ en 2016-17). Nous recontactons actuellement ces collègues pour leur préciser leurs droits.
  • 30% des lycées ont des cours le mercredi après-midi. Cela confirme les précédentes enquêtes et montre que l’UNSS est déconsidérée et que les chefs d’établissements et le Rectorat sont loin de tout faire pour son développement. Le SNEP Rouen va continuer d’interpeller Madame le Recteur sur cette question en tant que présidente du Conseil Régional UNSS.

LYCEE
Le 04-10-2016 s'est tenu le Comité  Académique de l  Education nationale
La FSU et le SNEP-FSU y a notamment dénoncé  :
  - les 44 millions d' Euros versés aux lycées privés diocésains, sans attendre le jugement du Tribunal
- vote contre la DGF (Dotation Globale de fonctionnement) : stable mais toujours insuffisante par rapport aux besoins et dans le même temps un cadeau de 44 millions au privé  !
Illogique! Contre 15, Pour : 9
- Le manque de moyen humain dans les lycées avec notamment des remplacements qui sont déjà  difficileé  à trouver alors que l'année ne fait que commencer.
Elle a également portée des demandes pour le "lycée du futur" qui est en discussion avec la Région Normandie.

La déclaration de la FSU : A lire ICI

Prévisions d'effectifs et DHG Lycées année scolaire 2016-2017

Pour accéder au fichier, cliquez ICI

DECLARATION FSU AU CTA DU 20 JANVIER 2016

Madame le Recteur En cette période de vœux, la FSU souhaite pour 2016 et pour les années qui suivent une politique éducative à la hauteur des besoins, une politique qui permette à tous nos élèves de devenir des citoyens éclairés partageant les valeurs de la République. La FSU fait aussi le vœu d’un dialogue social retrouvé, essentiel dans une démocratie. A cet égard, force est de constater que l’année commence mal : ministre qui refuse toujours de recevoir les syndicats, documents incomplets ou hors délais pour les instances, chefs d’établissement qui convoquent les commissions permanentes avant les CTSD…

Pour lire la suite; cliquez ICI

Déclaration de la FSU au CTA du 12 novembre 2015

Madame le Recteur,
Tout d’abord, nous tenons à vous souhaiter la bienvenue dans l’Académie de Rouen.
Ce CTA a pour objet le bilan de la rentrée 2015. Les élus de la FSU s’étonnent du périmètre limité des questions mises à l’ordre du jour. Dans un contexte de réforme territoriale et de mise en place de la réforme du collège, il est pour le moins étonnant que ces sujets ne soient pas traités durant ce Comité Technique. Ils seront en partie abordés par les questions diverses mais il est urgent de réfléchir au rôle du CTA dans cette académie, qui ne peut être qu’une simple chambre d’écoute. ...

pour lire la suite, cliquez ICI


LES OUTILS POUR PREPARER LA RENTREE
Dans le contexte actuel, de suppression massive des postes, il nous semble indispensable de poursuivre l'action dans les établissements, en refusant les HSA et en agissant pour leur transformation en heures postes jusqu'à la rentrée.
Vous trouverez dans ce document les textes officiels, ainsi que des pistes pour agir. Ces textes sont également disponibles dans le SNEP ATOUT accessible en ligne pour les syndiqués sur le site National.

1. Refuser les heures supplémentaires

2. Obligations de service (stagiaires, titulaires de postes fixes et TZR)

3. La coordination, un droit

  • Posture à adopter si les heures ne sont pas attribuées : Cliquez ici

4. Construction des emplois du temps, libération du mercredi après-midi pour l’AS

5. Equipements et installations sportives

6. Programmes horaires

7. Natation

La circulaire n° 2004-139 du 13 juillet 2004 relative à l'enseignement de la natation dans les établissements scolaires des premier et second degrés, modifiée par la circulaire n° 2004-173 du 15 octobre 2004, et la circulaire n° 2010-191 du 19 octobre 2010 sont abrogées et remplacées par la présente circulaire à compter de la rentrée scolaire 2011.
Bulletin officiel n°28 du 14 juillet 2011
NOR : MENE1115402C
circulaire n° 2011-090 du 7-7-2011
MEN - DGESCO A1-1